Version imprimable

Current Size: 100%

UNESCO

LE SITE MINIER DE WALLERS-ARENBERG SE RÉINVENTE

Il n'y a pas de patrimoine sans héritier ! Le Bassin minier du Nord-Pas de Calais est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012. Le territoire et ses acteurs sont engagés dans la gestion et la protection de ce précieux patrimoine en vue de le transmettre aux générations futures. Loin de le figer, cette préservation s'appuie sur la reconversion de tout un territoire : le site minier de Wallers-Arenberg devenu pôle d'excellence dédié à l'image et aux médias numériques d'avenir, est l'un des cinq grands sites emblématiques de cette reconversion patrimoniale.

 

L'histoire du site minier de 1899 à aujourd'hui

Ouverte en 1899 par la Compagnie des mines d’Anzin, la fosse d’Arenberg symbolise toute l’évolution de l’épopée minière. Mise en exploitation en 1903, elle est très vite devenue l'une des plus productives de la Compagnie : 218 915 tonnes en 1906, et jusque 452 630 tonnes en 1930.

En 1930, la production de charbon croît de manière spectaculaire tandis que les techniques d’extraction continuent d’évoluer. En 1954, les Houillères nationales créent à Arenberg un nouveau siège d’exploitation et construisent un lavoir plus performant. Le site devient alors un puissant siège de concentration, doté d’équipements des plus modernes. Pourtant, la récession qui sévit dans les années 1970 et l’épuisement des ressources font s’effondrer la production. L’exploitation cessera en mars 1989.

Le site minier sera réanimé le temps du tournage du film Germinal, réalisé par Claude Berri en 1993, avec les acteurs principaux Miou-Miou, Gérard Depardieu et Renaud. Les projecteurs à nouveau éteints, quelques mineurs passionnés ayant joué le rôle de figurants au sein du film, décident de créer l’association « les amis de Germinal et des anciens mineurs ». Reconvertis en guides, ils commentent avec beaucoup d’émotion et d’anecdotes leur lieu de travail investi notamment par une salle d’exposition sur la vie des mineurs et l’histoire d’Arenberg, et par les galeries des décors du film « Germinal ».

Protégée au titre des Monuments Historiques depuis 1992, la fosse de Wallers-Arenberg, unique avec ses trois chevalements, est l’un des lieux majeurs du Bassin minier inscrit au Patrimoine mondial. Une prestigieuse reconnaissance pour notre territoire et ses patrimoines !

 

Précieux comme les pyramides d'Égypte

Que nous dit cette prestigieuse reconnaissance sur notre territoire et ses patrimoines ? Oui, l'histoire du Bassin minier compte ! Oui, une partie de l'Histoire de l'Humanité s'est écrite chez nous. Oui, pendant plusieurs siècles, l'histoire industrielle et ouvrière a changé la face du monde, et celle-ci est toute aussi importante que celle des pharaons, des bâtisseurs de cathédrale ou des rois. Pas plus, pas moins !

Notre patrimoine et nos paysages racontent cette empreinte humaine avec force. Et s'ils ne sont pas préservés, si nous n'en prenons pas soin, qui en témoignera dans 50, 100 ans et même... dans 40 siècles comme pour les Pyramides d'Égypte ?

 

Exceptionnel et pluriel

Le site minier de Wallers-Arenberg, grand site minier, nous fait remonter le temps, au cœur de l’histoire des « Gueules noires ». La découverte des cités minières alentours, des terrils coniques ou plats, de l’imposante forêt domaniale de Raismes-Saint-Amand-Wallers et de la spectaculaire mare à Goriaux, nous offre un concentré des richesses et de la diversité des paysages du Bassin minier s'étendant d'est en ouest, sur 120 km, de Condé-sur-l'Escaut à Enquin-lez-Guinegatte. Pour représenter toutes ces facettes, le périmètre du Bassin minier Patrimoine mondial inclut 353 éléments patrimoniaux et 4000 hectares de paysage.

 

 

COMMENT DÉCOUVRIR LE SITE MINIER ET SES ALENTOURS ?

 

Les guides professionnels de l’Office de Tourisme vous feront visiter le carreau de fosse, la salle des douches, les décors du film « Germinal » ou encore la lampisterie lors de la visite « La mine fait son cinéma » qui vous emmènera au cœur de l’histoire des « gueules noires ».

Depuis sa fermeture en 1989, le site, sauvé de la destruction, a entamé sa reconversion pour devenir un pôle d’excellence en image et médias numériques. Avec les visites « De l’Ombre à la Lumière », venez (re)découvrir l’évolution du site, du projet d’ouverture d’une fosse à la fin du XIXème siècle à aujourd’hui. Des galeries sombres à la lumière des projecteurs, vous visiterez le carreau de fosse ou encore la salle des compresseurs où l’Université Polytechnique des Hauts-de-France a installé son laboratoire de recherche DeVisu.

En 2019, lors de différents temps forts, l’Office de Tourisme vous proposera la visite « Du Pic au Pixel ». Des mineurs travaillant la roche avec leurs pioches aux chercheurs et professionnels du numérique travaillant l’image et le son, venez découvrir le site depuis le toit du LEAUD pour une vue panoramique sur le carreau de fosse, visiter la salle des compresseurs et la halle d’essai où se déroulent des tournages tout au long de l’année pour en apprendre davantage sur ce qui se fait aujourd’hui et se fera demain à Wallers-Arenberg, un site en perpétuelle évolution !

 

Visite guidée du site minier : 5 € / personne. Informations sur les dates des visites guidées auprès de l’Office de Tourisme de La Porte du Hainaut au +33 (0)3 27 48 39 65 ou par mail : contact@tourisme-porteduhainaut.fr; au sein de la rubrique Agenda de notre site internet ou du guide Animations téléchargeable ci-dessous !

 

Pour les fans de bicyclette : de mai à septembre, le « Vélo Tour à Wallers-Arenberg » au départ du site minier en compagnie d’un guide privé de l’Office de Tourisme de La Porte du Hainaut, selon les disponibilités. Durée : 2 heures. Tarif : 7 € / personne, location de vélo non comprise.

Tarif / adulte avec prêt d’un vélo : consulter l’Office de Tourisme de La Porte du Hainaut au +33 (0)3 27 48 39 65 ou par mail : contact@tourisme-porteduhainaut.fr